عربي  |   ENGLISH
Avis et circulaires lancement du nouveau site de l’UPR.

L’Union Pour la République(UPR) a le plaisir d’annoncer à ses vaillants militants et militantes, ainsi qu’à l’honorable public,  le lancement de son nouveau site électronique officiel  à partir du 1er janvier 2017. Un site, dans une version récente,  techniquement  renouvelée, … Continue reading

Pour continuer ...
Fil d’actualités
  • Le président du parti félicite les populations du tagant Pour la réussite de la visite présidentielle
  • Présentation du Parti de l’Union Pour la République (UPR)
  • Le Président du parti reçoit l’Ambassadeur algérien accrédité en Mauritanie
  • Le Président du parti s’entretient avec son groupe parlementaire
  • Le Rendez-Vous des Oiseaux, le Banc d’Arguin
  • lancement du nouveau site de l’UPR.
  • Communiqué du bureau de la coalition des partis de la majorité
  • Le conseil municipal delebheir se retire du parti « Tawasoul » et adhère au Parti UPR.
  • Le président du Parti, accompagné d’une importante délégation a l’accueil du président de la République a Ajewft:
  • Le président du Parti prend part à la cérémonie de levée des couleurs sous la présidence du Président de la République a Atar:
  • news title
Projet Dhar: outil prometteur d’accès à l’eau dans l’est mauritanien

image-du-projet-dhar

Aioun,  17/03/2016  –  Après des années de soif et d’intenses pénuries en eau potable, les populations de l’est mauritanien auront désormais suffisamment l’accès à ce liquide précieux, grâce au projet d’approvisionnement des villes et villages de l’Est en eau potable, communément dénommé projet Dhar.

Il s’agit d’un vieux rêve, qui date des années de l’indépendance du pays, aussi bien pour les autorités publiques, que pour les populations bénéficiaires, en raison de l’importance démographique et du potentiel agropastoral considérable de la zone du projet.

Aux yeux des citoyens, le projet Dhar constitue une réalisation phare et une source de fierté .

Il comprend deux composantes principales: celle du Nord formée de deux parties, à savoir les stations Derwich et Mrah Elbel, destinées à l’alimentation en eau des villes de Néma, de Timbedra et de certains villages situés entre ces deux localités et de l’Est, visant l’alimentation de la localité de Boughla et des villes de Bassiknou, Adel Bagrou et Amourj.

Au plan géographique, la zone Dhar se caractérise par l’impraticabilité de ses reliefs et l’immensité de ses dunes, ce qui pose d’énormes difficultés en matière de canalisation dont le passage traverse des dunes et des zones sablonneuses, généralement fréquentées par les camions de transport et hypothéquées pour le mouvement des vents de sable.

Sur le plan technique, le projet est exécuté à partir du lac Dhar en trois phases: la première porte sur la réalisation de 24 forages répartis entre les champs de Boughle et Derwich, d’une capacité de production de 56 mille m3/j, la seconde porte sur la mise en place de réseaux de transport, de distribution et d’installation de réservoirs et de stations de pompage et la troisième phase comporte, quant à elle, la liaison des villes d’Aioun et de Djigueni par des canalisations à partir des stations de Derwich et de Mrah Elbil.

La station de pompage Mrah Elbil forme une base d’exécution de la partie élevée du réseau de captage d’eau, haute de plus de 110 km et longue depuis la station Derwich au château principal “Rass Dhar” de 5.000 m3 de capacités.

Les travaux effectués au niveau de ce point ont été lancés fin novembre 2014, après l’arrivée de la première vague des tuyaux dans les deux directions Est et Ouest.

Les autorités publiques accordent une importance particulière à ce projet vital et veillent sur le suivi quotidien de l’avancement des travaux.

Le ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, M. Brahim Ould M’Bareck Ould Mohamed El Moktar s’est enquis récemment du déroulement des travaux reliant les canalisations du réseau hydraulique à l’intérieur de la ville de Néma.

Il a visité, également, le réservoir principal élevé , situé non loin de la ville dont la capacité de 5.000 m3 et qui devra alimenter en eau potable les villes de Néma et de Timbedra ainsi que les localités situées entre les deux circonscriptions.

Le chef de la mission de contrôle des travaux du projet Dhar, l’ingénieur Mohamed Hachimi, affirme à l’AMI que sont projet assure la couverture des besoins des deux Hodhs en eau potable, à résoudre le problème de la soif dans les plus brefs délais, à contribuer à la création de conditions naturelles encourageantes de l’investissement dans les domaines vitaux en corrélation avec le développement et à abreuver le bétail.

Evoquant les aspects techniques du projet, le responsable a précisé que chaque station dispose un réservoir de collecte et d’ installation de pompage composée de 4 pompes accompagnées de leurs tuyauteries et annexes en plus d’une pompe de réserve, une pièce de guidage et d’exploitation, une station de production électrique composée de 3 unités d’énergie, d’une capacité de 880 voltampères chacune, un local pour héberger les techniciens et les ingénieurs chargés de superviser le fonctionnement du réseau, en plus d’un réservoir d’hydrocarbures de 20.000 litres pour chaque station avec des locaux pour l’accueil ses équipes d’entretien et des magasins pour le stockage des pièces de rechange.

Le projet comporte plusieurs stations et équipements essentiels, a-t-il indiqué, soulignant que la première station est dotée d’un générateur électrique destiné à approvisionner les forages profonds en haute tension, avec une capacité maximale de 630 kilovolts ampères et la réalisation d’une canalisation de pompage de 500 mm de diamètre avec une presse d’un kg au cm 2 et une longueur de 110,8 km du réservoir principal de collecte a-t-il ajouté.

”La ligne des canalisations comporte 434 chambres d’aération pour la protection et le vidange ainsi qu’un réservoir cylindrique d’une capacité de 5.000 m3, couvert d’une bâche, des chambres d’approvisionnement, de vidange et des équipements de commande”, a-t-il, noté.

Le responsable du projet a, par ailleurs, souligné que ces installations sont protégées par des grillages et constituent une ligne commune des canalisations qui alimentent la ville d’Adel Bagrou en direction du Sud et de Timbedra en direction de l’Ouest, d’une longueur de 12 km et d’une puissance de 30 kg au cm2 et d’une capacité de 500 mm, avec une capacité quotidienne de plus de 15 mille m3.

Le volet Nord du réseau Dhar permettra d’obtenir un excédent de la production, estimée à 6.500 m3/j, réorienté pour approvisionner des villes d’Aioun et de Djigueni et les localités sises situées sur le long du tracé des canalisations, a conclu Mohamed Hachimi.

DOSSIER DE PRESSE DE:
http://fr.ami.mr/Depeche-35147.html
Dernière modification : 17/03/2016 21:42:09

Union Pour la République © Copyright 2017